En 1821, le minéralogiste, chimiste et géologue Pierre Berthier découvre la présence d’alumine dans un minerai sur la commune des Baux-de-Provence en analysant simultanément des échantillons de Guinée et de France. A cette époque, il est professeur à l’École des Mines de Paris et membre de l’Académie des Sciences, il lui donne le nom de « terre d’alumine des Baux ».

Jusqu’alors, ce minerai de couleur rouge avait été considéré comme un minerai de fer. Il sera appelé « Beauxite » par Armand Dufrénoy et enfin « Bauxite », son nom définitif par Henry Sainte-Claire Deville en 1861.

C’est à partir des échantillons de Pierre Berthier que les chercheurs réussirent en 1858 à fabriquer un chlorure double d’aluminium dont le métal est aisément extractible. La France est donc le premier pays à extraire de la bauxite, de façon industrielle grâce à l’usine de Salindres dans le Languedoc-Roussillon. Plusieurs usines seront utilisées jusqu’au début du 20ème siècle, principalement Gardanne mais aussi Marseille, Rousset et Saint-Auban.

La bauxite est le minerai le plus utilisé pour obtenir de l’alumine (oxyde d’aluminium) par un procédé chimique. Elle est extraite principalement à ciel ouvert mais aussi dans les mines. C’est une roche sédimentaire ou résiduelle formée par altération continentale en climat chaud et humide. Elle est riche en hydroxydes d’aluminium et se compose principalement de silice, de minéraux argileux et titanés et d’oxydes de fer. Ce sont eux qui lui donnent cette couleur rouge.

L‘aluminium, métal extrait de la Bauxite, est utilisé dans le domaine industriel depuis la fin du 19ème siècle. C’est le premier des métaux non ferreux : léger, inaltérable, malléable, bon conducteur électrique et thermique, doté d’une bonne résistance mécanique dans certains alliages et d’une résistance à la corrosion.

Le saviez-vous?

4 tonnes de bauxite sont nécessaires pour obtenir 2 tonnes d’alumine et extraire 1 tonne d’aluminium. Le procédé de production industrielle d’alumine a été créé par Karl-Josef Bayer en 1887. L’usine de Gardanne est la première à l’avoir utilisé et il est toujours exploité aujourd’hui.

Comment obtient t’on de l’alumine et de l’aluminium ?

On procède à l’extraction de la bauxite que l’on va broyer, on va ajouter de la soude et la mettre en température sous pression puis séparer les déchets. Ensuite, il y a une phase de refroidissement et de cristallisation en oxyde d’aluminium et enfin la calcination des cristaux et l’obtention d’alumine.

Pour obtenir de l’aluminium, on dissout l’alumine dans un bac de cryolite, il y a ensuite une séparation par électrolyse et enfin le raffinage pour éliminer les dernières impuretés.

En 1914, 300 000 tonnes de bauxite sont extraites en Provence, représentant les 3/4 de la production mondiale. Jusqu’en 1939, la France sera le premier pays producteur de Bauxite. Et c’est en 1990 que les dernières mines situées aux Baux-de-Provence cessent leurs activités. Aujourd’hui, ce sont la Guinée, l’Australie, les Etats Unis ou encore le Brésil qui disposent des plus grands gisements.